Rechercher
  • Théâtre des Petites Lanternes

Lanternes de bonheur, création collective au Tremplin 16-30

Mis à jour : 22 sept. 2020


Artiste de lanternes de bonheur pour Rivières de Lumières 2020



Un article de Caroline Fontaine


Cet article fait partie d'une série d'écritures soigneusement choisies et commissionnées dans le cadre de Rivières de Lumières 2020



Le Tremplin et le Théâtre des Petites Lanternes


Mis en place en 2002, Le Tremplin 16-30 offre du soutien à des jeunes de 16-30 ans, en situation ou susceptible à l’itinérance, en basant ses interventions sur les arts, la mixité sociale, les saines habitudes de vie et le contact avec la nature. Le théâtre citoyen du Théâtre des Petites Lanternes (TPL) vient donc s’amarrer parfaitement au fonctionnement du Tremplin grâce à l’utilisation des arts comme outils d’exploration pour les jeunes.


Sandra Tremblay, généreuse artiste visuelle


Avec le projet des lanternes de bonheur, l’artiste visuelle Sandra Tremblay est à sa première collaboration avec le Tremplin, mais elle a déjà touché à l’art social grâce au projet Vitacité. Celle qui adore la création collective connaît beaucoup de plaisir dans cette exploration où elle laisse une grande latitude aux participant.e.s, agissant comme guide qui vient nouer le tout entre les répétitions. En effet, elle repart des rencontres créatives, qui ont lieu dans les locaux du Tremplin où se tiendra d’ailleurs la représentation, des idées plein son sac, puis elle expérimente et poursuit la création chez elle.






Des lanternes-tentes, cœurs diaphanes


Sandra Tremblay participe à Rivières de Lumières depuis quelques années déjà. Elle y a été figurante, musicienne et, lorsque la directrice générale et codirectrice du TPL Kristelle Holliday la contacte pour faire une immense lanterne, elle accepte tout de suite. Elle se voit devant deux options : faire cette lanterne seule ou proposer le projet aux jeunes du Tremplin. L’idée de participer au développement de la curiosité, de la confiance en soi ou de créer de l’émerveillement la séduit et elle embarque dans la collaboration avec les jeunes.


Le projet de base est un théâtre d’ombres, où des tentes de camping agissent à titre de lanternes géantes. À l’intérieur de celles-ci, les partipant.e.s offrent des jeux d’ombres, nourris par leurs réflexions de groupe autour des questions suivantes : quelles formes ou textures peuvent évoquer ma personnalité, mon identité? parlent de ce que je suis ou de ce que j'aimerais être? Lorsqu’on lui demande d’élaborer cette démarche créative, l’artiste nous répond : « L'intérêt de présenter plusieurs tentes dans cette salle, véritable incubateur de transformation de soi, c'est que chacune des tentes est différente. Le fait de les placer en relation avec les autres décuplera le sens de chacune. C'est ce que je vise, du moins. »


La tente est d’ailleurs aussi choisie pour sa symbolique. Il s’agit d’un lieu temporaire qui nous protège des intempéries, qui permet un retour sur soi, vers soi. La tente, illuminée, permet aussi de laisser entrevoir sans tout montrer. À l’intérieur de celle-ci, les jeunes se sentent moins vulnérables, ils peuvent offrir ce qu’ils sont sans se sentir happés par les projecteurs. La tente représente aussi un lieu de jeux, souvent utilisée en pleine nature, un endroit mythique où l’on se raconte des histoires, là où l’on rêve. Elle est ici synonyme de bonheur, de souvenir heureux. Les participant.e.s qui ont embarqué dans le projet, certains pour se changer les idées simplement, se voient aussi transformés, plongés à l’intérieur d’eux-mêmes, là où , une fois de plus, l’art devient source de connaissance de soi et de rencontre de l’autre.





Rivières de Lumières est un festival de théâtre et lanternes produit par le Théâtre des Petites Lanternes. Cette année, l'édition inédite se déroulera entre le 25 et 27 septembre 2020.

Confidentialité

Communiqué de presse

© Théâtre des Petites Lanternes

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook Basic Black