Rechercher
  • Théâtre des Petites Lanternes

Nicole Raymond voit la vie en lanternes

Artiste animatrice de lanternes pour Rivières de Lumières 2020


Un article d'Alex Drouin

Cet article fait partie d'une série d'écritures soigneusement choisies et commissionnées dans le cadre de Rivières de Lumières 2020


« Je vois toujours la vie avec des formes et je me demande comment je peux transformer les objets de la vie de tous les jours pour en faire des lanternes » raconte sans hésiter Nicole Raymond qui fabrique de ces petits objets depuis maintenant deux ans pour le Théâtre des Petites Lanternes.


Parmi ses oeuvres qui ont su attirer l’attention des Sherbrookois, notons sa lanterne-Pikachu qui a été dévoilé lors de l’édition 2019 de Rivières de Lumières. Sa lanterne-coccinelle a également été très appréciée du public sherbrookois.


La femme qui soufflera 45 bougies sur son prochain gâteau d’anniversaire en novembre reconnaît qu’elle peut parfois passer des heures à travailler sur l’une de ses créations.

« Quand ça va bien je peux en créer plusieurs en peu de temps comme ce fut le cas il y a quelques jours alors que j’en ai fabriqué trois en seulement une heure. Par contre pour la lanterne-Pikachu j’y ai consacré 72 heures », estime-t-elle.




Le déclic


Nicole Raymond se souvient précisément de la journée où la passion des lanternes l’a envahie.


« C’était lors du Grand Déambulatoire de 2018 et ç’a été comme une étincelle d’enfance qui remontait à la surface, un peu comme un enfant à la veille de Noël », confie celle qui participait à cet événement comme bénévole.


« J’étais au centre-ville et j’étais impressionnée de voir toutes ces lanternes défilées les unes après les autres», ajoute-t-elle avec enthousiasme.


Puis, elle a commencé à en fabriquer quelques-unes chez elle en demandant à la directrice générale du Théâtre des Petites Lanternes, Kristelle Holliday, si elle pouvait apporter du matériel chez elle.


Parmi les matériaux qu’elle a rapportés, il y avait du saule et du papier de soie, c’est-à-dire la base pour la fabrication d’une lanterne afin de lui donner vie.


« La passion de créer des lanternes n’est pas apparue soudainement, mais elle s’est développée au fil du temps », nuance-t-elle.


L’année dernière, la quadragénaire a fabriqué une vingtaine de lanternes et devrait en fabriquer tout autant cette année.


« Nicole est la frénésie de l’abondance des lanternes. En les mettant en vie, elle démontre la pure joie qui en émane. Son arrivée avec nous m’a fait comprendre l’essence même du bonheur des lanternes. Je ne pense pas que ce soit anodin cette année que nous parlions de ′′ lanternes de bonheur ′′. À mon avis, la présence de Nicole a été déterminante dans ce développement », souligne avec gratitude la directrice générale du Théâtre des Petites Lanternes


« Ce qui me passionne c’est lorsque je peux prendre mon temps pour créer une lanterne. Parfois, il m’arrive de travailler plusieurs heures sur l’une de mes créations et de la mettre de côté parce que l’inspiration n’est plus au rendez-vous. Pour moi, c’est important de ne pas forcer la création, mais de laisser la création venir à moi », conclut la femme passionnée par les lanternes.




Rivières de Lumières est un festival de théâtre et lanternes produit par le Théâtre des Petites Lanternes. Cette année, l'édition inédite se déroulera entre le 25 et 27 septembre 2020.

Confidentialité

Communiqué de presse

© Théâtre des Petites Lanternes

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook Basic Black